Écran TV cassé : que prend en charge l'assurance habitation ?

Les garanties qui couvrent votre écran TV en cas de casse.

    Aujourd’hui, de nombreux foyers français possèdent au moins un téléviseur, si ce n’est plusieurs. La valeur de ces écrans étant de plus en plus élevée, il est normal de vouloir être indemnisé en cas de sinistre. Mais que couvre vraiment votre assurance habitation ? Dans quels cas serez-vous couvert ? Incendie, vol, panne : on fait le point.

    Quelles garanties de l’assurance habitation couvrent ma TV ?

    Tout contrat multirisque habitation couvre les dommages faits aux biens de l’assuré. Votre écran TV étant considéré comme un bien mobilier, il est automatiquement couvert par votre assurance habitation, au même titre que vos autres meubles et appareils électroménagers.

    Vous bénéficierez donc d’une prise en charge et d’une indemnisation si votre écran TV est cassé ou ne fonctionne plus suite à un sinistre couvert par votre contrat. En revanche, la casse accidentelle par un membre du foyer — si votre enfant fait tomber votre écran par terre par exemple — n’est généralement pas couverte.

    Si vous êtes locataire et que vous souscrivez uniquement à l’assurance habitation obligatoire (qui ne couvre que les risques locatifs), vos biens personnels et donc votre TV ne seront pas couverts en cas de sinistre.

    Contrairement aux idées reçues, la garantie bris de glace ne couvre pas toujours les écrans TV et autres appareils high-tech : il y a souvent une option à souscrire pour ces derniers ! Par ailleurs, les rayures et fêlures ne sont jamais couvertes par cette garantie.

    La garantie vol et vandalisme

    Les écrans TV sont de plus en plus sophistiqués, et ont donc de plus en plus de valeur. Il n’est donc pas rare qu’ils soient la cible de cambrioleurs. Si votre contrat d’assurance habitation comporte une garantie vol ou vandalisme, vous serez indemnisé si votre TV est volée à votre domicile.

    Attention, la majorité des contrats ne couvrent pas le vol ou le cambriolage sans effraction. Verrouillez toujours vos portes et fenêtres, et faites attention à votre trousseau de clés.

    Vous pourrez également prétendre à une prise en charge de votre assurance si votre écran a été endommagé ou cassé pendant le cambriolage. Attendez toutefois le passage d’un expert et le feu vert de votre assurance pour le remplacer !

    La garantie dégât des eaux

    Parmi les sinistres les plus déclarés, le dégât des eaux est en pole position : plus de 3000 par jour en 2017 ! Et comme eau et appareils électroniques ne font pas bon ménage, un dégât des eaux peut totalement endommager votre écran TV et l’ensemble de votre home cinéma.

    Que ce soit un dégât des eaux au plafond, une fuite d’eau dans les canalisations ou encore une inondation, votre assurance habitation et sa garantie dégât des eaux couvrira vos biens.

    Selon les conditions de votre contrat, vous pourrez alors prétendre à une indemnisation, à la réparation ou au remplacement de votre écran TV si ce dernier est touché.

    La garantie incendie

    Les incendies domestiques sont bien plus courants qu’on ne le pense. Une bougie restée allumée trop proche d’une surface inflammable, une installation électrique vétuste ou encore un feu de cheminée non maitrisé peuvent mener à de graves dommages !

    La garantie incendie est automatiquement incluse dans les contrats d’assurance habitation. Si vos biens sont couverts, vous serez alors indemnisé si votre écran TV est hors service, cassé ou détruit après un incendie.

    La garantie dommages électriques

    Généralement proposée en option dans les contrats d’assurance habitation, la garantie dommages électriques est très intéressante, surtout lorsque l’on possède des objets électroniques de grande valeur.

    En cas d’orage ou de foudre provoquant un court-circuit ou une surtension de votre réseau électrique, votre écran TV peut être gravement endommagé, voir tout simplement mis hors service.

    Si vous êtes couverts par la garantie dommages électriques, la réparation ou le remplacement de votre TV sera pris en charge par votre assurance habitation.

    Pour éviter de tels désagréments, nous vous conseillons d’investir dans des prises et multiprises parafoudre, qui couperont automatiquement l’alimentation de vos appareils en cas de surtension.

    Quand faire jouer sa responsabilité civile ?

    La garantie responsabilité civile incluse dans votre multirisque habitation vous couvre en cas de dommages causés à un tiers. Par exemple, en chahutant, vos enfants font tomber la TV de vos amis par terre. Votre responsabilité sera alors engagée, puisqu’il s’agit de vos enfants : c’est donc la garantie RC de votre contrat qui indemnisera vos amis.

    En revanche, si vous ou vos enfants faites tomber votre propre écran, la garantie RC ne pourra pas jouer, car le dommage aura été causé par un membre du foyer à un de vos biens.

    Dans le cas contraire, si c’est un de vos amis qui casse votre écran TV, c’est sa propre garantie RC qui devra vous indemniser. Il faudra alors faire une déclaration de sinistre causé par un tiers pour être dédommagé.

    Vous souhaitez recevoir nos conseils et bons plans ?

    Inscrivez vous à notre newsletter pour recevoir le meilleur de Luko dans votre boîte mail.

    Quelle indemnisation espérer ?

    Si votre écran TV est bien couvert par votre assurance habitation, cela ne veut pas dire pour autant que vous serez remboursé du prix auquel vous l’aviez acheté. L’indemnisation en cas de sinistre dépend de deux critères :

    • La prise en compte ou non de la vétusté : plus l’écran est ancien, plus le taux de vétusté sera élevé ;
    • Le montant du capital mobilier déclaré à la souscription du contrat.

    Bien déclarer son capital mobilier est important : ce dernier constitue le plafond maximal d’indemnisation que l’assurance vous versera en cas de sinistre. Par exemple, si vous déclarez un capital mobilier de 25 000 € pour l’ensemble de vos meubles, effets personnels, électroménager, équipements informatiques, etc., l’indemnisation perçue ne pourra pas dépasser ce montant.

    Les écrans TV, ordinateurs, tablettes et autres appareils électroniques ne sont pas considérés comme des objets précieux et doivent donc être déclarés avec les autres biens mobiliers.

    Déclarez le montant le plus juste possible : en le sous-évaluant, vous paierez certes votre assurance un peu moins cher, mais vous ne serez pas indemnisé à la hauteur de la valeur de vos biens en cas de sinistre.

    À l’inverse, inutile de déclarer un montant plus élevé en espérant être mieux indemnisé, car vous paierez une cotisation plus chère pour rien. En effet, le montant de l’indemnisation est souvent validé par un expert, et seuls les biens pour lesquels vous possédez une facture seront comptabilisés !

    Quel que soit le mode d’indemnisation prévu dans votre contrat, une franchise pourra rester à votre charge.

    L’indemnisation en valeur d’usage

    C’est l’indemnisation de base prévue dans la majorité des contrats. Un coefficient de vétusté, calculé en fonction de l’âge du bien et de ses caractéristiques, est appliqué sur la valeur de l’écran TV neuf au jour du sinistre.

    Ce coefficient augmente généralement chaque année : plus votre écran sera vieux, moins vous serez indemnisé. Le calcul du coefficient de vétusté est propre à chaque assureur, et peut varier selon les biens concernés. Pour un écran TV, il est en moyenne de 10 % par an.

    Prenons l’exemple d’un écran TV acheté 1500 € en 2020 : après le passage d’un expert, il est évalué à 950 € neuf sur le marché aujourd’hui. Le calcul de l’indemnisation sera donc le suivant : 950 € – 30 % = 665 €.

    L’indemnisation en valeur à neuf

    Un peu plus coûteuse, l’indemnisation en valeur à neuf est cependant un mode d’indemnisation plus généreux. Ici, l’assurance indemnise le bien à hauteur de sa valeur d’usage, et prend en charge une partie de la vétusté, généralement plafonnée à 25 %.

    Toujours pour notre écran TV acheté il y a trois ans et estimé à 950 €, le remboursement sera donc le suivant :  950 € — 30 % = 665 € en premier lieu, puis une indemnisation différée de 950 € x 25 % (qui correspond à la vétusté prise en charge par l’assurance) = 237,50 €

    Au total, l’indemnisation sera de 902,50 €, contrairement à 665 € pour une valeur d’usage.

    L’indemnisation en rééquipement à neuf

    Pour bénéficier d’une meilleure indemnisation de son écran TV après un sinistre, il est souvent possible de souscrire une option rééquipement à neuf lors de la signature de son contrat d’assurance habitation.

    Ainsi, la vétusté n’est pas prise en compte : l’indemnisation se fait sur la base de la valeur du bien neuf au jour du sinistre, afin que vous puissiez racheter le même écran ou un équivalent.

    Reprenons l’exemple d’un écran acheté 1500 € en 2020, et qui vaut 950 € neuf en 2023 : vous serez alors indemnisé de 950 €.

    Attention toutefois, pour bénéficier de l’indemnisation en valeur à neuf ou en rééquipement à neuf, vous devrez remplacer votre écran endommagé dans les 2 ans suivant le sinistre.

    Déclarer une TV cassée à son assurance habitation

    Lorsque vous êtes victime d’un dommage, vous devez respecter certains délais pour faire votre déclaration de sinistre à l’assurance. Attention, en cas de retard dans votre déclaration, vous risquez de ne pas être indemnisé !

    Dans le cadre d’un vol ou d’un cambriolage, vous devez prévenir votre assureur dans les deux jours ouvrés suivant la découverte du sinistre, mais également déposer plainte à la gendarmerie ou au commissariat. Un récépissé de votre dépôt de plainte vous sera demandé.

    Vous devrez par la suite fournir une liste des objets qui vous ont été volés ou qui ont été dégradés pendant le cambriolage, ainsi qu’une estimation de leur valeur.

    Pour tous les autres sinistres, comme un dégât des eaux, une catastrophe naturelle ou encore un incendie, le délai pour faire votre déclaration est fixé à 5 jours.

    Dans tous les cas, vous devrez envoyer une lettre de déclaration de sinistre ainsi que tous les justificatifs possibles : photos et vidéos des dommages, liste des objets endommagés ou détruits, témoignages, factures, etc.

    Téléchargez notre modèle de lettre de déclaration de sinistre

    Notre conseil : gardez toutes les factures et certificats de garantie de vos biens onéreux, et scannez-les pour les avoir à porter de main dans le cloud. En cas de besoin, votre déclaration de sinistre sera ainsi plus facile à faire.

    Et chez Luko ?

    Chez Luko, votre déclaration de sinistre se fait directement en ligne ou depuis notre application mobile : simple, rapide et efficace !

    Quelle prise en charge de la garantie constructeur ?

    Lors de l’achat d’un écran TV, qui plus est de nos jours, une garantie constructeur d’un à deux ans est souvent incluse. Cependant, cette dernière ne vous prendra généralement pas en charge en cas d’écran cassé par accident ou fissuré.

    La garantie constructeur concerne plutôt les défauts de construction et pannes survenant pendant la période de couverture du bien. En cas de problèmes techniques avec votre TV, n’hésitez pas à contacter le SAV du constructeur.

    Si vous avez souscrit une assurance optionnelle proposée par le vendeur lors de votre achat, certains dommages accidentels pourraient être couverts. Relisez les conditions générales de votre contrat pour en avoir le cœur net !

    Cet article a été confectionné avec beaucoup de soin et d’attention par nos experts afin de vous offrir un éclairage sur le monde de l’assurance. Néanmoins, celui-ci n’a pas vocation à se soustraire aux conseils de professionnels juridiques et immobiliers.