Combien coûte une hypothèque : calculer vos frais

Vous pensez opter pour une hypothèque en garantie de votre nouveau prêt immobilier ? On vous dévoile combien coûte une hypothèque en fonction de votre capital emprunté !

    Vous envisagez de souscrire un prêt immobilier pour l'acquisition d'un nouveau bien immobilier ? De nos jours, l'hypothèque est l'un des modes de garantie du crédit immobilier demandé par les établissements bancaires. Obligatoire, parmi d'autres, l'hypothèque a tout de même certaines spécificités notamment au niveau de sa mise en place et de sa fin, dite levée.

    Mais concrètement, quels sont les frais et le coût total d'une hypothèque ? On vous explique tout !

    Des frais de garantie en deux temps

    Lorsque vous mettez en place une hypothèque comme garantie de prêt immobilier, le système de frais de garantie est en 2 temps :

    • les frais de notaire pour sa mise en place : souscrite obligatoirement devant un notaire, il devra ensuite enregistrer l'acte notarial et le transmettre au Service de Publicité Foncière.
    • les frais de mainlevée d'hypothèque si l'emprunteur souhaite demander la fin de l'hypothèque avant la date initialement convenue. Notez donc qu'ils ne sont pas inéluctables.

    Avant d'emprunter, savez-si vous si l'assurance prêt immobilier est obligatoire ? Luko a rédigé de nombreux d'articles spécialisés sur l'assurance emprunteur qui vous aideront à tout savoir du fonctionnement de l'assurance prêt immobilier.

    Vous souhaitez recevoir nos conseils et bons plans ?

    Inscrivez vous à notre newsletter pour recevoir le meilleur de Luko dans votre boîte mail.

    Le coût total d'une hypothèque

    Les frais d’hypothèque représentent environ 1,5% du montant de votre crédit immobilier. Ce coût sera entièrement à la charge de l'emprunteur. Pour avoir une idée du coût à prévoir, plusieurs éléments sont à prendre en compte dans le calcul des frais d'une hypothèque :

    • les frais de notaire, ou émoluments (TTC) ;
    • la contribution à la sécurité immobilière, qui représente en moyenne 0,05 % du montant du prêt ;
    • la taxe sur la publicité foncière, soit 0,75 % environ du montant de votre emprunt ;
    • les différents émoluments de formalités et débours : inscription de l’hypothèque, rédaction du dossier, etc. ;
    • les éventuels frais de mainlevée en cas de remboursement anticipé du prêt immobilier.

    Pour avoir une idée du coût total d'une hypothèque, n'hésitez pas à utiliser le simulateur de frais de l’ANIL. Voici également en complément un tableau vous précisant le coût final d'une hypothèque selon le capital emprunté :

    Coût moyen d'une hypothèque

    Capital emprunté Coût initial Frais de mainlevée * Coût final

    50 000 €

    949 €

    521 €

    1 470 €

    100 000 €

    1 519 €

    645 €

    2 164 €

    150 000 €

    2 090 €

    769 €

    2 859 €

    200 000 €

    2 660 €

    893 €

    3 553 €

    250 000 €

    3 230 €

    1 017 €

    4 247 €

    300 000 €

    3 800 €

    1 141 €

    4 941 €

    350 000 €

    4 370 €

    1 265 €

    5 635 €

    400 000 €

    4 940 €

    1 389 €

    6 329 €

    450 000 €

    5 510 €

    1 513 €

    7 023 €

    500 000 €

    6 080 €

    1 637 €

    7 717 €

    550 000 €

    6 650 €

    1 761 €

    8 411 €

    600 000 €

    7 220 €

    1 885 €

    9 105 €

    *Frais de mainlevée non applicables si vous menez à terme les remboursements de votre crédit, et que vous n’effectuez pas de remboursement anticipé ou que vous ne vendez pas votre bien avant le terme de l’emprunt.

    Le saviez-vous : l'hypothèque n'est pas la seule solution pour garantir à votre banque qu'elle sera remboursée en cas de défaut de paiement. En effet, la caution et le privilège prêteur de deniers (PPD) peuvent aussi vous être proposés par votre établissement bancaire.

    Voici donc un tableau comparatif du coût final moyen d'un prêt immobilier de 200 000 € selon le type de garantie de prêt immobilier choisi (la caution, l’hypothèque ou bien le privilège prêteur de deniers) :

    Coût final moyen pour un prêt de 200 000 €

    Frais Hypothèque* Caution PPD*

    Coût initial

    2 660 €

    2 630 €

    1 230 €

    Frais de mainlevée

    893 €

    0 €

    893 €

    Montant restituable indicatif

    0 €

    1 380 €

    0 €

    Coût total

    3 553 €

    1 250 €

    2 123 €

    *Frais de mainlevée non applicables si vous menez à terme les remboursements de votre crédit, et que vous n’effectuez pas de remboursement anticipé ou que vous ne vendez pas votre bien avant le terme de l’emprunt.

    Le coût de mise en place

    Le coût de mise en place d'une hypothèque varie en fonction du montant du capital emprunté mais représente en moyenne 1 % du montant total de votre prêt immobilier. Les frais inclus sont :

    • les émoluments du notaire (sa rémunération) : 150 € en moyenne ;
    • la TVA sur les émoluments du notaire : 20 % ;
    • la contribution à la sécurité immobilière, qui représente en moyenne 0,05 % du montant du prêt ;
    • la taxe sur la publicité foncière, soit 0,75 % environ du montant de votre emprunt ;
    • les différents émoluments de formalités et débours : 250 € environ pour l'inscription de l’hypothèque, rédaction du dossier, etc. ;
    • la TVA sur les formalités : 20 %.

    En comparaison, voici un récapitulatif des frais de mise en place moyens en fonction du capital emprunté et du type de garantie choisi (la caution, l’hypothèque ou bien le privilège prêteur de deniers) :

    Coût initial moyen des frais de mise en place

    Capital emprunté Hypothèque** Caution* PPD**

    50 000 €

    949 €

    925 €

    592 €

    100 000 €

    1 519 €

    1 620 €

    804 €

    150 000 €

    2 090 €

    2 185 €

    1 017 €

    200 000 €

    2 660 €

    2 630 €

    1 230 €

    250 000 €

    3 230 €

    3 075 €

    1 442 €

    300 000 €

    3 800 €

    3 520 €

    1 655 €

    350 000 €

    3 800 €

    3 520 €

    1 655 €

    400 000 €

    4 940 €

    4 410 €

    2 080 €

    450 000 €

    5 510 €

    4 855 €

    2 293 €

    500 000 €

    6 080 €

    5 300 €

    2 505 €

    550 000 €

    6 650 €

    5 745 €

    2 718 €

    600 000 €

    7 220 €

    6 190 €

    2 930 €

    *Hors remboursement d’une partie des frais de cautionnement à la fin du prêt. Données simulées sur le site du Crédit Logement le 22/06/2021.

    ** Hors frais de mainlevée éventuels. Données simulées sur le site de l’Agence Nationale pour l’Information sur le Logement le 22/06/2021.

    Les frais de mainlevée d'hypothèque

    Les frais de mainlevée d’hypothèque représentent en moyenne 0,6 % à 0,8 % du montant total de votre prêt immobilier. Ils incluent ainsi :

    • les émoluments du notaire (sa rémunération) : 270 € qui correspondent à 150 € fixe + 120 € environ pour les formalités ;
    • la TVA sur les émoluments du notaire : 20 % ;
    • le droit fixe d'enregistrement au Trésor Public : 25 € ;
    • la contribution de sécurité immobilière pour la radiation de l’inscription : 0.06 % du montant du prêt initial ;
    • les débours : 175 € (incluant 45 € environ de frais annexe + 130 € environ de frais pour l'établissement bancaire) ;
    • la TVA sur les formalités : 20 %.

    Devenez incollable sur la levée d'hypothèque en consultant notre article sur le sujet !

    Estimation des frais de mainlevée selon le capital emprunté

    Capital emprunté Frais de mainlevée

    50 000 €

    468 €

    100 000 €

    584 €

    150 000 €

    614 €

    200 000 €

    644 €

    250 000 €

    674 €

    300 000 €

    704 €

    350 000 €

    734 €

    400 000 €

    764 €

    450 000 €

    794 €

    500 000 €

    824 €

    550 000 €

    854 €

    600 000 €

    884 €

    Pour obtenir une estimation du coût de votre mainlevée, rendez-vous sur ce simulateur en ligne.

    Comment éviter de payer des frais de mainlevée ?

    Compte tenu des frais de la mainlevée d'hypothèque qui vous seront demandés pour anticiper la fin de votre échéance, voici comment obtenir la levée de votre hypothèque sans payer de frais supplémentaires :

    • lors d'un rachat de crédit : si l'organisme prêteur demande un autre type de garantie que l'hypothèque (caution par exemple), alors la levée de l'hypothèque se fera automatiquement.
    • au terme du crédit : après le remboursement total de votre prêt, la mainlevée sera automatique et sans frais 1 an après la date d'échéance.

    Vous l'aurez donc compris, il est primordial de calculer les coûts engendrés par cette procédure. Par exemple, dans le cas d'une demande de remboursement anticipé du prêt, les frais de mainlevée vont s'ajouter aux potentiels frais de remboursement anticipé et réduire les économies voulues.

    Les autres types de garanties

    Comme évoqué plus haut, l'hypothèque n'est pas la seule garantie qui existe pour couvrir votre prêt immobilier. En effet, il est aussi possible d'opter pour :

    • la caution qui agira comme une garantie personnelle grâce à une société de cautionnement qui se portera garante pour vous ;
    • le privilège prêteur de deniers (PPD) pour les prêts immobiliers qui concernent des logements ne nécessitant pas de travaux.

    Alors, comment choisir sa garantie entre hypothèque ou caution ? PPD ou hypothèque ?

    Voir aussi :

    Comment obtenir un prêt immobilier lorsque l'on a moins de 30 ans ?
    L'exclusion de garantie de l'assurance emprunteur
    La loi Bourquin pour changer d'assurance emprunteur
    Le coût d'une assurance prêt immobilier
    La fiche standardisée d'information (FSI)
    Intérêts intercalaire : comprendre et calculer ces frais

    Cet article a été confectionné avec beaucoup de soin et d’attention par nos experts afin de vous offrir un éclairage sur le monde de l’assurance. Néanmoins, celui-ci n’a pas vocation à se soustraire aux conseils de professionnels juridiques et immobiliers.