Le coliving : une nouvelle manière de vivre

Choisir le coliving : une autre façon de pratiquer le bien vivre ensemble au quotidien.

    Quitter une colocation pour expérimenter le coliving en version 2.0, voilà la tendance du moment. Cette expérience du bien vivre ensemble diffère de la colocation par son principe de l’habitat partagé nouvelle génération. Agrémenté de nombreux services et d’un espace à vivre plus que confortable, le coliving est devenu en quelques années un concept-phénomène incontournable.

    Qu’est-ce que le coliving ?

    Après la colocation, voici venu le coliving, autrement dit le « vivre ensemble » si l’on s’arrête à la version anglaise. Le coliving ne se résume cependant pas à occuper un espace de vie en commun, c’est un concept d’habitat partagé en version 2.0, pour une expérience différente et plus poussée de la colocation.

    Le coliving peut être défini comme un lieu de vie bienveillant, où l’esprit d’équipe et d’entraide est le quotidien de ses occupants. La conception innovante de l’organisation interne et de la configuration du logement y sont pour beaucoup dans le développement de ce nouveau mode de vie, principalement citadin.

    Créé aux USA après la tempête Sandy où les personnes ont dû se regrouper en urgence pour être hébergées et reprendre une activité professionnelle, le coliving est un harmonieux mélange entre la colocation, l’hôtellerie et le coworking. Le concept est majoritaire aux États-Unis avec 50 % des espaces de coliving mondiaux. Arrive ensuite l’Asie avec 30 % puis l’Europe et ses 20 %.

    L’habitat partagé du coliving

    Pratiqué dans de grands immeubles composés de beaux volumes, d’une décoration plus que tendance et d’espaces communs pensés pour les jeunes actifs, le coliving présente souvent tout ce que l’on peut rêver en termes d’aménagements intérieurs comme :

    • une salle de sport ;
    • un service de conciergerie pour l’entretien et le changement du linge ;
    • une salle TV, abonnement aux services de streaming ;
    • une connexion internet illimitée ;
    • une salle de projection de films ;
    • une bibliothèque ;
    • une terrasse et jardin ;
    • un cours de sport ou de cuisine ;
    • un spa.

    Esthétiquement comparable à un loft, l’habitat partagé du coliving se complète par un salon, une salle à manger et une pièce de travail doté d’équipements informatiques dignes d’un espace de coworking.

    Le lieu choisi est entièrement pensé pour le coliving : ce n’est donc pas un ancien appartement redécoré pour la colocation, mais bien un immeuble réhabilité ou construit directement dans l’esprit du coliving. Et cela fait toute la différence.

    Le coliving se démarque également côté restauration, par l’absence d’une cuisine commune remplacée avantageusement par une kitchenette au sein de chaque logement privatif. Cette option sonne ainsi le glas du réfrigérateur partagé et du paquet de pâtes disparu.

    Chacun peut ainsi profiter de ces aménagements à sa guise, tout en respectant l’esprit communautaire du lieu. En général, un immeuble en coliving peut accueillir entre 6 et 8 locataires.

    L’espace privé du coliving

    Les espaces privés d’un coliving sont également pensés différemment. Chaque chambre, studio ou appartement offre une belle surface, généralement plus importante que dans un logement mis en colocation.

    Une chambre est louée entièrement meublée, avec au minimum les équipements suivants :

    • lit simple ou double ;
    • penderie et placard ;
    • salle de bain et toilettes ;
    • bureau et fauteuil ;
    • connexion internet dans chaque logement.

    L’accès au logement et aux chambres est bien évidemment sécurisé pour dormir tranquille.

    Pour qui ?

    Cet habitat alternatif est plus particulièrement réservé aux étudiants, jeunes actifs ou personnes en transition professionnelle. S’il séduit la génération des Millenials, le coliving compte également parmi ses adeptes de jeunes séniors ou des personnes en déplacement professionnel dans une grande ville durant quelques mois.

    Toute personne aimant le contact, l’entraide et les échanges et cherchant un logement clé en main est donc faite pour le coliving.

    Les couples sont généralement les bienvenus dans les coliving. Les enfants de moins de 18 ans ne sont généralement pas acceptés, ni les animaux domestiques (sauf exception selon les conditions du bail de location).

    Le bail de location et les aides possibles

    Intéressons-nous au statut de l’occupant d’un espace de coliving, qui est tout simplement considéré comme un locataire classique. Un bail de location meublée à l’année est donc signé entre le propriétaire du coliving et le locataire.

    Certaines prestations peuvent faire l’objet d’une facturation à part (fourniture du linge de maison, ménage) en plus du loyer perçu. Ce dernier est en moyenne de 850 euros par mois mais peut varier selon les régions, les équipements et la surface des parties privatives.

    Un logement en coliving entre dans le cadre de la loi Alur du 24 mars 2014. Le bail appartient à la catégorie des baux classiques et non des meublés de tourisme.

    Tout logement en coliving bénéficie d’un préavis fixé à 1 mois. L’occupant peut prétendre à des aides de la CAF et à l’APL à titre individuel, puisque son bail est identique à celui d’un meublé classique et d’une colocation.

    À noter : vous envisagez d’investir dans un espace de coliving situé dans une copropriété ? Vous devrez recevoir l’accord du syndic, notamment pour les activités d’hôtellerie et de restauration liées au principe du coliving.

    Vous souhaitez recevoir nos conseils et bons plans ?

    Inscrivez vous à notre newsletter pour recevoir le meilleur de Luko dans votre boîte mail.

    Comment trouver un espace à son goût ?

    Les espaces de coliving se répandent de plus en plus en France et sont principalement situés dans les grandes villes, comme Paris, Marseille, Lyon, Bordeaux, Nantes, Lille, Montpellier ou encore Aix-en-Provence.

    Le nombre d’offres s’élargit progressivement, bien que le phénomène du coliving soit encore quelque peu méconnu.

    L’accès aux logements disponibles se fait après inscription sur un site spécialisé, et le candidat est ensuite recontacté après avoir laissé ses coordonnées. Une visite est alors organisée pour valider l’espace de coliving choisi, finaliser son futur emménagement et signer le bail.

    Des sites spécialisés regroupent aujourd’hui les annonces de location disponibles en coliving. À titre d’exemple, la start-up livecolonies a créé un réseau de logements en France, en Allemagne et en Belgique.

    L’assurance habitation du coliving

    Contrairement à la colocation, où chaque occupant doit souscrire son propre contrat d’assurance habitation pour une location meublée, l’assurance du coliving est incluse dans le montant du loyer.

    Cette solution a été retenue par l’ensemble des propriétaires de ces espaces de vie. Elle permet ainsi d’avoir la certitude que tout occupant est bien assuré en cas de sinistre responsable ou non.

    L’assurance habitation du coliving peut être déclinée en trois contrats, selon que l’on est propriétaire, exploitant de coliving ou locataire :

    1. Le propriétaire d’un coliving doit souscrire une assurance propriétaire non occupant pour garantir les murs de l’immeuble.
    2. L’exploitant couvre son activité de coliving par un contrat multirisque professionnel, garantissant notamment les biens mobiliers du logement et l’exploitation commerciale du site par une responsabilité civile professionnelle adéquate.
    3. Le locataire bénéficie de l’assurance souscrite pour son compte par l’exploitant. Elle inclut ses biens personnels, les risques locatifs et une garantie responsabilité civile vie privée.

    Il n’y a donc aucuns frais supplémentaires à ajouter au loyer en ce qui concerne l’assurance.

    Les avantages

    Le coliving a été très astucieusement pensé. Ainsi, l’ensemble des abonnements est inclus dans le loyer : eau, électricité, chauffage, internet, chaînes TV en streaming, maintenance, ménage des espaces communs, assurance habitation.

    Il présente également l’intérêt d’intégrer un logement entièrement neuf ou rénové, doté de tout le confort nécessaire et d’une décoration tendance. Souvent très spacieux, il permet à chaque locataire de profiter d’espaces communs de travail et de loisirs, tout en ayant un véritable logement privatif à côté.

    Le mode de vie innovant du coliving participe au bien-être de ses occupants et supprime les contraintes de la colocation. Chacun a, dès lors, la possibilité de partager des moments conviviaux ou de s’isoler, selon ses envies. Cette nouvelle approche de la vie en collectivité permet ainsi de lutter contre l’isolement ou les difficultés d’intégration souvent rencontrées dans les grandes villes.

    Enfin, il permet de réaliser de belles économies sur le prix du loyer si on le compare à la location classique à surface égale. Ainsi, un coliving revient à environ 850 euros par mois contre un prix moyen de 1 000 euros pour un logement indépendant meublé sur la région parisienne.

    Cet article a été confectionné avec beaucoup de soin et d’attention par nos experts afin de vous offrir un éclairage sur le monde de l’assurance. Néanmoins, celui-ci n’a pas vocation à se soustraire aux conseils de professionnels juridiques et immobiliers.