L’indemnisation de gré à gré en assurance

Tout comprendre à l’indemnisation de gré à gré en cas de sinistre.

Obtenir mon prix

Après un petit sinistre, votre assureur peut vous proposer une indemnisation de gré à gré. Plus rapide et plus avantageux financièrement, ce mode d’indemnisation est pourtant méconnu ! On vous explique tout ce qu’il faut savoir sur l’indemnisation de gré à gré, et les conditions à respecter pour en bénéficier.

Qu’est-ce que l’indemnisation de gré à gré ?

L’indemnisation de gré à gré est un des nombreux types d’indemnisation en assurance. Son principe est simple : après un petit sinistre, comme un dégât des eaux laissant des traces sur votre parquet par exemple, vous évaluez vous-même les dommages.

En même temps que votre déclaration de sinistre, vous envoyez différents justificatifs à votre assureur pour lui permettre de se rendre compte de l’étendue des dégâts et du montant à indemniser. Ces justificatifs peuvent être des photos ou vidéos du sinistre, mais également des factures des biens endommagés par exemple.

Après avoir étudié votre demande, l’assureur vous propose un montant global d’indemnisation pour réparer les dommages vous-même. C’est là toute la subtilité de l’indemnisation de gré à gré : vous devez réparer les dégâts seul, ou à l’aide d’un proche, mais sans faire appel à un professionnel ! Les dommages doivent donc être minimes, et simples à réparer par un particulier.

Le montant proposé est censé couvrir le nettoyage, l’achat des matériaux nécessaires aux réparations, ainsi que le temps passer à faire des travaux.

Les avantages de cette solution

L’indemnisation de gré à gré dispose de plusieurs avantages pour l’assuré ! Premièrement, elle permet d’éviter une expertise, qui rallonge les délais de gestion. En effet, pour les sinistres de faible envergure, les assureurs ne font généralement pas appel à un expert d’assurance. Le montant de l’indemnisation sera alors calculé en fonction des déclarations de l’assuré.

Attention, à partir d’un certain montant, les assureurs envoient obligatoirement un expert : l’indemnisation de gré à gré n’est donc pas possible pour les gros sinistres !

Ensuite, l’indemnisation est versée dès l’accord de l’assuré, par virement ou par chèque, ce qui est bien plus rapide que les indemnisations classiques qui peuvent prendre plusieurs mois !

Pour finir, si vous devez effectivement faire les travaux vous-même, vous ne devez fournir aucun justificatif à votre assureur. Vous êtes libre de faire les travaux quand vous le souhaitez, sans délai imposé. Il n’est pas non plus demandé d’avertir votre assureur lorsque les travaux sont terminés.

Vous souhaitez recevoir nos conseils et bons plans ?

Inscrivez vous à notre newsletter pour recevoir le meilleur de Luko dans votre boîte mail.

Comment se déroule un règlement de sinistre de gré à gré ?

Pour bénéficier d’une indemnisation de gré à gré, vous devez tout d’abord prévenir votre assureur en respectant les délais de déclaration de sinistre. Grâce à vos justificatifs et à un outil dédié à l’évaluation des dommages, l’assureur calculera un montant d’indemnisation.

Si ce montant vous convient et que vous l’acceptez, vous recevrez l’indemnisation dans les jours qui suivent. Vous pourrez alors l’utiliser pour réparer les dommages causés par le sinistre vous-même !

En revanche, si le montant vous semble trop faible pour couvrir les réparations, vous êtes libre de refuser l’indemnisation de gré à gré. Dans ce cas, vous pouvez :

  • faire appel à un artisan pour obtenir un devis de réparation, et le présenter à votre assureur pour être indemnisé en fonction ;
  • demander à votre assureur de mandater un expert.

Rassurez-vous si vous n’êtes ni d’accord avec l’estimation réalisée par l’artisan ou l’expert, vous avez encore la possibilité de contester le montant de l’indemnisation proposé en faisant appel à un expert d’assuré. Ce dernier réalisera alors une contre-expertise, à vos frais, que vous pourrez présenter à votre assureur.

Voir aussi :

À partir de quel montant l'assurance envoie-t-elle un expert ?
Valeur d'usage ou valeur à neuf : quelle différence ?
Peut-on se faire indemniser sans facture ?
Comment faire marcher l'assurance responsabilité civile
L'expertise d'assurance en cas de dégât des eaux
La vétusté en assurance lors de l'indemnisation

Cet article a été confectionné avec beaucoup de soin et d’attention par nos experts afin de vous offrir un éclairage sur le monde de l’assurance. Néanmoins, celui-ci n’a pas vocation à se soustraire aux conseils de professionnels juridiques et immobiliers.