Assurer sa maison à ossature bois

Tout savoir pour bien assurer sa maison à ossature bois.

    La tendance des maisons en bois en France grandit de jour en jour. Inspirés par les Américains et les Canadiens, ou encore par les pays du Nord de l’Europe, les maisons à ossature bois séduisent de plus en plus. La part de marché de la construction bois a ainsi été multipliée par 4 sur les 10 dernières années.

    Sans surprise, habiter dans une maison à ossature bois présente de réels avantages en termes de confort et de respect de l’environnement notamment. Mais quelles sont les conséquences pour l’assurance habitation ? Quelles sont les garanties à prévoir et à quel coût ?

    Les particularités d’une maison à ossature bois

    Contrairement à une maison “classique”, la structure d’une maison à ossature bois est faite en panneaux de bois. Cette structure en bois se compose d’une trame de lisses horizontales et de montants verticaux. Entre chaque, s’ajoute une isolation thermique et acoustique. Planchers, charpentes et toitures seront ensuite fixés au sol sur une dalle en béton.

    Ultra moderne et tendance, ce type de maison a maintenant sa place en ville ou en campagne. En effet, la maison à ossature bois n’est pas réservée forcément à un chalet en montage. Vue de l’extérieur, la maison n’aura d’ailleurs pas forcément l’aspect d’un chalet.

    En fonction des préférences des propriétaires, elle peut avoir un revêtement extérieur différent, par exemple en enduit type crépi sur tout ou partie de la maison.

    Ses avantages

    En devenant l’heureux propriétaire d’une maison à ossature bois, vous pourrez bénéficier d’un confort de vie optimal grâce à leurs excellentes performances en termes d'isolation thermique et d'étanchéité. En effet, ce type de maison est très bien isolé et vous permet ainsi de réaliser de belles économies d’énergie.

    Mais ce n’est pas tout ! Une maison à ossature bois offre de nombreux avantages tels que :

    • une construction alternative et plus écologique ;
    • un délai de construction plus rapide, car les travaux de fondation sont moins importants et l’assemblage des panneaux en bois est plus simple ;
    • des matériaux robustes et durables dans le temps ;
    • un droit au crédit d’impôt sur les intérêts d’emprunt selon le cadre de la loi TEPA.

    Ses inconvénients

    Malheureusement, comme tout projet, ce type de construction comprend aussi quelques désavantages. Par exemple :

    • le coût de construction et des matériaux sont plus élevés, car c’est un marché de niche ;
    • le permis de construire peut être compliqué à obtenir ;
    • l’entretien du bois n’est pas à négliger (le bois se patine dans le temps par exemple et doit être bien protégé contre les insectes xylophages) ;
    • son excellence performance thermique n’est pas un avantage en été si la chaleur rentre dans la maison.

    Selon Effy, le prix moyen d’une maison à ossature bois se situe entre 1 000 et 1 700 €/m2. Il existe aussi des kits conçus pour l’auto-construction. Leur prix commence à 30 000 € pour une maison de plain-pied rectangulaire de 81m², par exemple.

    Vous souhaitez recevoir nos conseils et bons plans ?

    Inscrivez vous à notre newsletter pour recevoir le meilleur de Luko dans votre boîte mail.

    Quelle assurance habitation choisir ?

    Assurer une maison à ossature bois n’a rien de complexe. En effet, si les matériaux et la construction sont conformes aux législations, une maison à ossature bois est garantie au même titre qu’une autre maison. Il est donc tout à fait possible de souscrire un contrat d’assurance classique de multirisque habitation. Aucun contrat spécial n’est nécessaire.

    Comme pour une maison traditionnelle, l'assurance habitation n'est pas obligatoire pour les propriétaires de maisons individuelles. Toutefois, nous vous conseillons vivement de vous couvrir contre tous les dommages possibles.

    Les garanties à souscrire

    Vol, dégât des eaux, évènements climatiques, bris de glace… En fonction de vos besoins et de votre budget, assurez votre maison bois comme vous le feriez pour une maison classique.

    La garantie incendie est par exemple recommandée. Cependant, contrairement aux idées reçues, une maison en bois est souvent plus résistante aux incendies qu’une maison classique. En effet, le bois reconduit la chaleur plus lentement, contrairement au béton.

    Quel coût prévoir ?

    Que vous souhaitiez assurer une maison classique ou une maison à ossature bois, le coût de votre contrat d’assurance sera le même. En effet, aucun surcoût ne peut être appliqué au motif de l’ossature bois.

    Surface, emplacement, garanties optionnelles, franchise, capital mobilier… sont les critères qui influenceront sur le prix de votre cotisation. Dans tous les cas, prenez bien le temps de comparer les offres auprès de différents assureurs pour payer moins cher, tout en ayant une couverture optimale.

    Les assurances indispensables pendant la construction

    L’assurance décennale

    La garantie décennale couvre, durant 10 ans, certains types de dommages affectant la construction après la réception des travaux. Elle concerne notamment les dommages qui mettent en danger la solidité de la maison. Fissures importantes dans les murs, effondrement du plancher ou du plafond, défaut d’étanchéité, installation non conforme seront ainsi indemnisés.

    Comme l’indique l’article L241-1 du Code des Assurances, cette garantie est obligatoire et doit être souscrite par le constructeur avant le début du chantier.

    L’assurance dommages-ouvrage

    L’assurance dommages-ouvrage couvre, de son côté, les malfaçons pouvant ébranler la solidité de la construction ou la rendre inhabitable. Les situations indemnisées sont donc similaires : fissures importantes des murs, affaissement du plancher, effondrement de la toiture, infiltration d’eau, etc.

    Toutefois, dans le cas de cette garantie, le remboursement se fait plus rapidement en cas de dommages, car il n’y a pas de recherche de responsabilité, c’est là toute la différence.

    Ici, l’assurance dommages-ouvrage doit obligatoirement être souscrite par le maître d’ouvrage (soit le propriétaire qui fait construire).

    Cet article a été confectionné avec beaucoup de soin et d’attention par nos experts afin de vous offrir un éclairage sur le monde de l’assurance. Néanmoins, celui-ci n’a pas vocation à se soustraire aux conseils de professionnels juridiques et immobiliers.