Comment trouver un colocataire rapidement ?

Nos conseils pour trouver rapidement le colocataire idéal pour votre colocation.

    trouver un colocataire rapidement

    Une place se libère dans votre colocation et vous cherchez un nouveau colocataire ? Découvrez quelques pistes pour trouver rapidement la personne idéale, que ce soit grâce à votre entourage ou à des sites spécialisés.

    Privilégier le bouche-à-oreille

    Le bouche-à-oreilles est souvent la première solution qui se présente. Cela peut s’effectuer via votre entourage, comme les amis ou la famille. Mais également par le biais de votre école, université ou entreprise : il est souvent plus simple de vivre en colocation avec une personne qui a le même rythme de vie que vous.

    Ainsi, étant donné le caractère ardu de sa formation, un étudiant en médecine ou en classe préparatoire aura davantage besoin d’une atmosphère studieuse qu’un jeune actif déjà dans le monde du travail.

    Vous pouvez également utiliser les réseaux sociaux pour dénicher le candidat en précisant les éléments suivants :

    • Le type de colocation : nombre de personnes, taille de la chambre et détails sur les pièces partagées ;
    • Le prix du loyer mensuel ;
    • La zone géographique (ville ou quartier pour les grandes agglomérations) : évitez tout de même de préciser l’adresse exacte.
    • Ajoutez aussi quelques photos de l’intérieur, et précisez les commodités à proximité : université, commerces, moyens de transport, lieux de loisirs, etc.

    Vous souhaitez recevoir nos conseils et bons plans ?

    Inscrivez vous à notre newsletter pour recevoir le meilleur de Luko dans votre boîte mail.

    Se tourner vers les sites spécialisés

    Il existe également quelques sites spécialisés pour trouver un colocataire. On peut citer Appartager, Cooloc, Flatbay ou encore LocService. Sur ces sites, vous trouverez des annonces de personnes qui recherchent une colocation dans votre zone.

    À vous ensuite de sélectionner un ou plusieurs profils pour les rencontrer et choisir la personne qui semble correspondre le mieux à votre cadre de vie.

    Poster sa recherche sur les sites de petites annonces

    Il est aussi possible de poster votre annonce de colocation sur un site d’annonces immobilières, comme Leboncoin ou Se Loger. Sur le premier, il y a même une rubrique entière dédiée à la colocation !

    Pour passer votre annonce, vous devrez être un peu plus précis que sur les réseaux sociaux en mentionnant notamment la surface totale, la présence d’un balcon ou d’un espace extérieur, la description précise des commodités du logement, le prix de la chambre avec les charges ainsi que le type de bail proposé.

    Indiquez aussi la possibilité de toucher les APL et autre aides au logement : c’est un argument de poids pour les étudiants et les jeunes actifs avec peu de moyens.

    Pour mettre toutes les chances de votre côté, n’hésitez pas à mentionner l’âge et les études ou la profession de chaque occupant. Votre aspirant colocataire se rend ainsi tout de suite compte si son profil est susceptible de correspondre aux vôtres. Vous gagnerez ainsi du temps.

    Quelles conséquences sur le bail de colocation ?

    Le bail de colocation peut être de deux types :

    1. Un bail unique : dans ce cas il faut rédiger un avenant pour ajouter le nom du nouveau colocataire.
    2. Un bail pour chaque colocataire : un nouveau bail personnel doit être établi et signé par le nouvel arrivant.

    La majorité des baux en colocation prévoient une clause de solidarité. En clair, si l’un des colocataires ne paie pas son loyer, les autres occupants devront s’acquitter du montant de la chambre ainsi que des charges. D’où l’importance de choisir un colocataire sérieux et fiable.

    Il n’est pas possible de transformer un bail de location classique en colocation sans l’accord de votre propriétaire

    N’oubliez pas l’assurance habitation !

    Il est aussi important de bien s’assurer lorsque l’on est en colocation. Si l’assurance est déjà en place, contactez votre assureur pour qu’il ajoute le nouveau colocataire. En cas de nouvelle colocation, chacun souscrit un contrat pour son compte propre ou un seul contrat pour toute la colocation. Cette dernière option peut être plus simple, notamment en cas de sinistre, et les tarifs sont généralement plus avantageux.

    Et chez Luko ?

    Luko propose une assurance colocation à partir de 3,50 euros par mois. Elle couvre notamment la responsabilité civile, le dégât des eaux, l’incendie, l’explosion, le vol et le vandalisme.

    Nos conseils pour trouver le colocataire parfait

    Voici quelques conseils pour trouver le colocataire avec lequel vous pourrez vivre en bonne intelligence. Il est important d’aborder ces points avec le candidat dès votre première rencontre :

    • Posez-lui des questions lors de la visite du logement pour bien cerner son rythme de vie : fêtard, étudiant, déjà dans le monde du travail, calme, fumeur, non-fumeur, musicien… ;
    • Trouvez quelqu’un avec qui le courant passe : interrogez-le sur ses centres d’intérêts comme le sport ou la musique ;
    • Il est aussi intéressant de savoir s’il va rester longtemps ou non. Si vous tenez à la stabilité de votre colocation, vous serez plus intéressé par la venue d’un étudiant en école d’ingénieurs qui a trois ans d’études au minimum plutôt qu’une personne en stage pour six mois dans votre ville ;
    • Établissez clairement les règles de vie commune, la répartition des tâches ménagères, l’utilisation des espaces communs, la présence ou non d’animaux de compagnie. Certaines colocations n’acceptent pas les personnes en couple ou les fumeurs pour la quiétude du groupe. Essayer d’aborder l’ensemble des sujets susceptibles de générer des conflits par la suite ;
    • Enfin évoquez la répartition et le paiement du loyer. Demandez aussi au candidat s’il est éligible aux APL et présentez-lui le type de bail en vigueur dans la colocation.

    Cet article a été confectionné avec beaucoup de soin et d’attention par nos experts afin de vous offrir un éclairage sur le monde de l’assurance. Néanmoins, celui-ci n’a pas vocation à se soustraire aux conseils de professionnels juridiques et immobiliers.