Combien peut-on emprunter avec un salaire de 1300 euros ?

Emprunter avec un salaire de 1300 euros : comment faire ?

    Vous aimeriez acheter votre logement, mais vous pensez qu’avec votre salaire il sera difficile d’obtenir un crédit ? Rassurez-vous, ce n’est pas impossible : pour se lancer dans ce projet, il faudra avant tout connaitre votre capacité d’emprunt. Entre le calcul du taux d’endettement maximal, le montant des intérêts et la mensualité à régler, nous vous expliquons combien vous pouvez emprunter avec 1 300 euros par mois.

    Taux d’endettement maximum pour un salaire de 1 300 euros par mois

    Le taux d’endettement maximum possible correspond au pourcentage d’emprunt autorisé selon les revenus d’une personne ou d’un foyer. Il est fixé, depuis le 1er janvier 2022 à 35 % du salaire net. Pour une personne qui gagne 1 300 euros net par mois, celui-ci est donc de 455 euros par mois.

    Nous allons voir dans le détail quelles sont les conditions pour obtenir un prêt avec une base de revenu de 1 300 euros par mois. Ce calcul n’est pas aussi simple que cela, car il inclut d’autres paramètres comme l’assurance du prêt, le profil de l’emprunteur et la limitation dans le temps de son remboursement.

    On peut définir un profil avantageux d’un emprunteur par un CDI stable depuis plusieurs années, une gestion équilibrée de son budget et un apport personnel montrant son implication dans le projet immobilier. L’âge entre également en ligne de compte ; on emprunte différemment quand on a moins de 30 ans ou lorsqu’on est considéré comme senior.

    Les revenus pris en compte

    Le taux d’endettement inclut des revenus complémentaires perçus en plus de la rémunération de l’emprunteur :

    • pension alimentaire ;
    • pension compensatoire suite à décision de justice ;
    • pension de retraite ;
    • pension d’invalidité ;
    • revenus fonciers à hauteur de 70 % ;
    • revenus de capitaux immobiliers et mobiliers.

    Si votre salaire est de 1 300 euros et que vous percevez un ou plusieurs de ces compléments, votre capacité d’endettement augmentera en proportion. Pensez à les déclarer à votre banquier lors de la sollicitation du prêt.

    À noter : le 13e mois est inclus dans le calcul de base, car il est considéré comme un revenu régulier. Par contre, les primes en sont exclues du fait de leur caractère exceptionnel et aléatoire.

    Les charges récurrentes déduites

    De ce salaire net est retiré le reste à vivre. Celui-ci correspond aux revenus minorés des charges fixes du foyer :

    • l’électricité, l’eau, le gaz ;
    • l’abonnement internet et le téléphone portable ;
    • les assurances ;
    • l’essence ;
    • le versement éventuel d’une pension alimentaire ;
    • les autres prêts en cours (y compris ceux à la consommation).

    Il est estimé à environ 65 % du montant des revenus. On peut ainsi conclure qu’avec un salaire de 1 300 euros, la capacité d’emprunt est de 455 euros par mois et le reste à vivre pour le quotidien est de 845 euros soit 35%.

    Si ce pourcentage est officiellement établi par le Haut Conseil de Stabilité Financière (HCSF) depuis le 21 septembre 2021, le fait est que les banques préfèrent que l’endettement soit en dessous de ce seuil avant d’accorder un prêt.

    Le loyer est généralement inclus dans les charges. Dans le cas d’un prêt, pour l’acquisition d’une résidence principale, celui-ci disparaît au profit du montant de l’emprunt d’accession à la propriété.

    Vous souhaitez recevoir nos conseils et bons plans ?

    Inscrivez vous à notre newsletter pour recevoir le meilleur de Luko dans votre boîte mail.

    Exemple d’emprunt avec 1 300 euros

    Emprunter avec 1300 euros de salaire

    Durée du crédit Taux moyen Octobre 2022 Emprunt maximum sans apport

    10 ans

    1.80 %

    42 000 €

    15 ans

    1.85 %

    61 000 €

    20 ans

    2.15 %

    77 000 €

    25 ans

    2.25 %

    90 000 €

    La nouvelle réglementation plafonne dorénavant le remboursement des prêts immobiliers à 25 ans et oblige les banques à respecter cette durée sous peine de sanctions.

    Les intérêts et l’assurance

    Les intérêts, qui sont calculés en fonction du taux d’emprunt, ainsi que l’assurance de prêt, sont pris en compte dans le taux maximum d’endettement. Ainsi la somme entre la mensualité de prêt et l’assurance ne devrait pas dépasser le taux de 35 % d’endettement maximal.

    La part des intérêts

    La part des intérêts est définie par le taux d’emprunt consenti. Celle-ci représente un montant non négligeable dans le coût total de l’opération immobilière.

    Ces intérêts dépendent de deux facteurs :

    • le taux d’usure : il correspond au taux d’emprunt maximal qu’une banque est autorisée à proposer. Il est plafonné par la Banque de France et est réévalué chaque trimestre ;
    • le dossier et le profil de l’emprunteur : un dossier plus fragile risque de se voir proposer un taux d’intérêt plus élevé pour couvrir le risque bancaire.

    Une personne en CDI ayant un apport personnel et avec une garantie a plus de chance d’obtenir un meilleur taux d’emprunt.

    Ainsi, un emprunteur de 25 ans avec un salaire de 1 300 euros par mois peut espérer obtenir un prêt au taux de 2,25 % au dernier trimestre 2022. Cela représente :

    • un montant de 2 025 euros d’intérêt sur 25 ans ;
    • une mensualité de 445 euros par mois à payer ;
    • une capacité d’emprunt de 90 000 euros.

    L’assurance du prêt

    L'assurance emprunteur vient garantir le paiement du capital emprunté et de ses intérêts, en cas de survenance d’un sinistre couvert. Elle n’est pas obligatoire, mais dans le principe, la plupart des banques l’exige.

    Or, selon une étude réalisée par Meilleurtaux, son coût représente environ 25 à 33 % du montant total du crédit. Afin de baisser au plus bas son impact financier, il est donc important de comparer les différentes offres en faisant appel à la délégation d’assurance.

    Grâce à la délégation d’assurance, vous pouvez souscrire à un contrat Luko qui vous permettra de réaliser une économie de 15 000 euros en moyenne tout en restant bien couvert. Obtenez votre simulation en moins de 2 minutes et en plus, on résiliera votre ancienne assurance pour vous !

    Augmenter sa capacité d’emprunt

    Plusieurs solutions permettent d’augmenter la capacité d’emprunt sans pour autant augmenter les mensualités.

    Apport personnel plus important
    Acheter sans apport en 2022 relève souvent du parcours du combattant. Un apport personnel de 10 % aide beaucoup dans l’obtention du prêt. C’est aujourd’hui le minimum exigé par les banques. Plus celui-ci est important, entre 20 et 30 % du montant sollicité, plus le taux d’intérêt est intéressant. Les banques y verront un geste de l’emprunteur et permettront, très souvent, un emprunt plus élevé.

    Achat dans du neuf
    L’achat d’un bien neuf (vente en VEFA notamment) est soumis à 2,5 % environ de frais de mutation (ou frais de notaire) contre 7 à 8 % dans de l’ancien. Sur un montant de 100 000 euros, cela représente tout de même une économie comprise entre 5 000 et 6 000 euros.

    Remboursement des prêts en cours
    Se débarrasser de ces mensualités fait remonter le taux d’endettement maximal. Elles libèrent ainsi de la capacité financière pour réaliser le nouvel emprunt. Il peut donc être préférable de clôturer ces prêts avant d’en solliciter un autre.

    Regroupement de crédit
    Le prêt lissé regroupe un crédit en cours avec le futur prêt immobilier pour ne payer qu’une seule mensualité et ne pas dépasser ainsi le plafond de 35 % d’endettement.

    Prêt aidé
    Un prêt aidé peut être accordé à un salarié percevant 1 300 euros par mois. Ces prêts font souvent l’objet de conditions d’attribution et font baisser le montant des intérêts versés à la banque.

    Ne pas hésiter non plus à se rapprocher de la CAF qui propose également des aides, notamment le prêt d’amélioration de l’habitat pour la résidence principale.

    Achat en famille
    Acheter un bien avec ses parents est une possibilité moins courante, mais qui permet d’investir un montant plus important dans une opération immobilière. L’emprunteur a donc accès au crédit tout en maintenant son taux d’endettement à hauteur de 35 %. Le fait d’être en indivision met en commun les revenus de l’ensemble des acquéreurs et augmente ainsi la capacité d’emprunt, à condition de bien s’entendre !

    Attendez le bon moment pour vous lancer dans l’investissement de votre résidence principale. Résorbez tout découvert et ayez une gestion saine de vos comptes bancaires pour vous présenter sous votre meilleur profil. Cette implication du quotidien favorise souvent l’obtention d’un prêt à un taux plus intéressant.

    Cet article a été confectionné avec beaucoup de soin et d’attention par nos experts afin de vous offrir un éclairage sur le monde de l’assurance. Néanmoins, celui-ci n’a pas vocation à se soustraire aux conseils de professionnels juridiques et immobiliers.