Chenille processionnaire : que faire en cas d'invasion ?

Chenille processionnaire : on vous explique que faire en cas d'invasion et comment vous en débarrasser !

    Vous soupçonnez une invasion de chenilles processionnaires dans votre jardin ? Vous devez sans doute vous demander comment les éliminer pour de bon ! Pas de panique, pour savoir si vous êtes en présence de ces insectes, certains signes et traces laissés ne trompent pas. Dans cet article, on vous explique tout !

    Reconnaître la présence de chenille processionnaire

    Il existe deux sortes de chenilles processionnaires en France :

    • celles qui s'installent et se nourrissent des pins (ou à défaut, des sapins) ;
    • celles qui colonisent des chênes.

    Dans les deux cas, sachez que la chenille processionnaire ne s'observe quasiment jamais seule !

    À quoi ressemble une chenille processionnaire des pins ?

    Très velues avec de longs poils gris clair, ces chenilles ont la tête noire et le dos orange rayé de noir. Regardez :

    Comme leurs noms l'indiquent, elles vivent exclusivement dans les Pins et quelques fois dans les Cèdres. Les nids de soie qu'elles tissent à l’extrémité des branches sont visibles tout au long de l’hiver :

    L'évolution de l'insecte du nid (1), en passant par l'état de larve (2), puis de la chenille (3) jusqu'à devenir un papillon nocturne (4) :

    À quoi ressemble une chenille processionnaire des chênes ?

    Une chenille processionnaire des chênes n'a pas la même apparence physique que la chenille processionnaire des pins mais a quelques ressemblances ! Elle a aussi la tête noire et est également très velue. Mais contrairement à la chenille des pins, ses longs poils sont blancs et partent d’un petit point orange. Son dos est, quant à lui, tout noir et ses flancs sont gris. Regardez donc :

    On l'observe aussi un peu plus tard dans l'année, généralement entre les mois de mai à juillet. Cela exclusivement dans les chênes.

    L'évolution de l'insecte du nid (1), en passant par l'état de larve (2), puis de la chenille (3) jusqu'à devenir un papillon nocturne (4) :

    Vous souhaitez recevoir nos conseils et bons plans ?

    Inscrivez vous à notre newsletter pour recevoir le meilleur de Luko dans votre boîte mail.

    Les signes de la présence de la chenille processionnaire

    Bonne nouvelle, une invasion de chenilles processionnaires peut être évitée si vous vous rendez compte de leur présence assez rapidement. Pour cela, certains signes ne trompent pas, tel que :

    • la présence d'un nid de soie près de la cime des arbres ;

    Le nid de la chenille processionnaire est assez discret. Généralement avec une teinte jaunie, il se fond parfaitement dans le décor.

    • la compagnie de papillons de nuit ;
    • ou après une piqûre, la douleur provoquée par les poils urticants de la chenille.

    Comment arrivent-ils chez nous ?

    Les aiguilles de pins ou de sapins et les feuilles de chênes attirent les chenilles processionnaires. Et pour cause... Sans cela, les larves ne peuvent pas se nourrir et donc survivre à l'hiver.

    À chaque printemps, les chenilles processionnaires quittent ensuite leur nid pour aller s’enterrer et se changer en papillon. Pour aller s'enfouir dans le sol, elles se suivent donc à la queue-leu-leu sur les troncs.

    La nymphose a donc lieu à peu près au mois de juin et l’éclosion a lieu le mois suivant. Les chenilles processionnaires se transforment alors en papillons adultes nocturnes et très discrets.

    Ils ne survivent que quelques jours mais pondent énormément d'œufs pendant cette période, œufs qui écloront au printemps suivant.

    Sont-elles dangereuses pour la santé ?

    Malgré les apparences, la chenille processionnaire est très dangereuse pour la santé. En effet, ses poils urticants sont à éviter à tout prix car ils s'accrochent facilement à la peau et aux muqueuses !

    Chez l'homme, les poils urticants peuvent notamment causer une :

    • éruption douloureuse avec de sévères démangeaisons ;
    • apparition de boutons ;
    • conjonctivite ;
    • irritation des voies respiratoires se manifestant par des éternuements, des maux de gorge, des difficultés à déglutir et éventuellement des difficultés respiratoires ;
    • douleur et/ou maux de gorge.

    Dans les cas les plus graves, le contact avec les poils d'une chenille processionnaire peut entraîner :

    • de l'urticaire ;
    • un œdème dans la bouche et la gorge ;
    • de grosses difficultés à respirer ;
    • une hypotension ;
    • une perte de connaissance.

    Les chenilles processionnaires ne sont pas dangereuses uniquement pour l'homme. En effet, ces insectes freinent la croissance des arbres et les fragilisent en se nourrissant d'eux. Notez également que les poils urticaires peuvent être mortels pour vos animaux de compagnie.

    La chenille processionnaire du pin est urticante d'octobre à mars. La chenille processionnaire du chêne, quant à elle, est urticante d'avril à juin.

    Comment s’en débarrasser ?

    Pour s'en débarrasser définitivement, vous devez absolument briser le cycle de reproduction, pour éviter qu'elles ne reviennent au printemps suivant. Dans tous les cas, le mieux est d'agir dès les premiers signes si cela est possible !

    Voici donc le TOP 3 des meilleures solutions pour vous débarrasser pour de bon des chenilles processionnaires :

    • répandre du bacille de Thuringe : cet insecticide biologique a fait ses preuves contre les vers et les chenilles et est aujourd'hui le bio-insecticide le plus utilisé au monde.
    • utiliser le collier Procerex - Ecopiège : ce piège est à mettre autour du tronc infesté. Il permet d'intercepter les chenilles processionnaires lors de leur descente le long du tronc au moment où elles cherchent à rejoindre le sol.
    • installer des nichoirs pour mésanges : comme les mésanges raffolent des chenilles, les attirer dans votre jardin est également un excellent moyen pour se débarrasser des processionnaires. Elles ne sont d'ailleurs pas les seules, il y a aussi le coléoptère (aussi appelé calosome sycophante) qui se régale avec les chenilles.

    Peu importe le moyen choisi, vous occupez vous-même de l'éradication des chenilles processionnaires n'est pas une chose simple et peut comporter des risques. En effet, il est indispensable de bien se couvrir le corps, les yeux et les mains, pour réaliser ce type d'opération.

    Faire intervenir un professionnel

    Si malgré les solutions évoquées ci-dessus, l'invasion persiste, faites appel à un professionnel agréé et équipé de produits efficaces.

    Comptez en moyenne 10 € par nid pour la destruction. Un forfait de mise en œuvre avoisinant les 100 € sera ensuite appliqué pour le déplacement.

    Notez que le prix peut varier à la hausse en fonction du niveau de prolifération des chenilles processionnaires, de la présence ou non d’animaux domestiques et de la technique professionnelle mise en place.

    Luko vous donne un coup de main

    Pour ce type d'événements, la prise en charge par l'assurance habitation est très rare. Cela sera donc dans la plupart des cas à votre charge.

    Mais si vous êtes assuré chez Luko, avec un contrat Couverture Étendue, notre assistance anti-nuisibles prend en charge, en cas d'invasion :

    • l'intervention à domicile d'un professionnel spécialisé à hauteur de 300€ ;
    • votre relogement d'urgence en cas d'impossibilité de dormir sur place en raison du traitement subi.

    Comment éviter une infestation ?

    Pour vous prémunir contre une invasion dans votre jardin, vous pouvez en prévention :

    • piéger les papillons mâles avec des phéromones de femelles grâce à une capsule spéciale qui va les attirer. Le but ? Les empêcher de pondre et donc de se reproduire.
    • utiliser le bouleau comme répulsif : ayant une odeur particulièrement nauséabonde pour les chenilles, son essence va dissimuler l'odeur des pins aux chenilles et les repousser.

    Tout savoir sur les chenilles processionnaires

    • Espérance de vie : la chenille processionnaire atteint son âge adulte lorsqu'elle se transforme en papillon de nuit. Après sa transformation, sa durée de vie est très courte : 1 ou 2 jours seulement.
    • Reproduction : ce sont les papillons de nuit qui vont se reproduire pendant leurs courtes vies. Ils déposeront ensuite leurs œufs de chenilles dans un pin ou un chêne pour qu'ils puissent se développer à leur tour.
    • Alimentation : les chenilles processionnaires des pins se nourrissent des aiguilles de pins ou de sapin. Les processionnaires des chênes, quant à elle, se nourrissent des feuilles de chênes.
    • Endroits privilégiés : près de la cime des arbres, sans conteste ! Excepté avant l'éclosion, elles vont s'installer sous terre.

    Voir aussi :

    Combien coûte la destruction d'un nid de guêpes ?
    Fourmis dans la maison : comment s'en débarrasser naturellement
    Nid de frelons : que faire ?
    Comment se débarrasser des rats et des souris ?
    Termites dans la maison : que faire ?
    Les traitements efficaces contre les punaises de lit

    Cet article a été confectionné avec beaucoup de soin et d’attention par nos experts afin de vous offrir un éclairage sur le monde de l’assurance. Néanmoins, celui-ci n’a pas vocation à se soustraire aux conseils de professionnels juridiques et immobiliers.