Comment assurer une trottinette électrique tout terrain ?

Les garanties obligatoires et conseillées pour circuler en trottinette tout terrain

    Vous venez d’acheter une trottinette électrique tout terrain ou vous envisagez d’en acquérir une ? Sachez que la conduite de cet engin de déplacement personnel motorisé (EDPM) est soumise à certaines règles. Parmi les obligations prévues par la loi, la souscription d’une assurance responsabilité civile couvrant les dommages occasionnés aux tiers est indispensable. Découvrez dans quels cas elle intervient, et comment compléter vos garanties pour être bien couvert avec votre bolide.

    Les spécificités d’une trottinette tout terrain

    À mi-chemin entre le VTT et la trottinette électrique classique, la trottinette tout terrain est un engin idéal pour circuler en ville comme en pleine nature. Grâce à sa structure souple et robuste, elle offre un agrément de conduite inégalée sur la route comme sur les chemins de terre présentant des aspérités (bosses, trous, gravillons, sable, etc.).

    Ainsi elle se distingue des trottinettes électriques urbaines par :

    • son châssis solide et résistant (poids supporté jusqu’à 150 kg contre 100 kg pour les trottinettes classiques) ;
    • son moteur puissant (présence d’un double moteur sur certains modèles) ;
    • ses grandes roues (10 pouces minimum) ;
    • ses pneus anti-crevaison, généralement crantés ;
    • son système de freinage performant (présence d’un ou deux freins et d’une poignée de freinage au guidon) ;
    • son plateau plus large pour une meilleure stabilité ;
    • ses suspensions renforcées (amortisseurs à l’avant et à l’arrière) ;
    • son autonomie importante (plus de 40 km).

    Attention, comme les autres NVEI (Nouveaux Véhicules Electriques Individuels), la trottinette électrique tout terrain n’échappe pas à la règle et doit être bridée à 25 km/heure, conformément à la législation en vigueur.

    Vous souhaitez recevoir nos conseils et bons plans ?

    Inscrivez vous à notre newsletter pour recevoir le meilleur de Luko dans votre boîte mail.

    Pourquoi assurer sa trottinette tout terrain ?

    L’assurance responsabilité civile : une garantie imposée par la loi

    Pour pouvoir circuler en toute légalité avec une trottinette électrique classique comme une tout terrain, il est obligatoire d’être couvert a minima en responsabilité civile. Ainsi en cas d’accident responsable avec un tiers, elle indemnisera à votre place l’ensemble des dommages causés, qu’ils soient matériels ou corporels. À défaut, vous devrez assumer personnellement ces frais.

    En outre, la conduite d’un véhicule électrique motorisé sans assurance est sanctionnée par la loi : 3750 € d’amende en cas de non-respect de cette obligation.

    Couvrir sa trottinette et se protéger en cas de collision ou de chute

    Il est recommandé de souscrire des garanties complémentaires pour protéger votre engin en cas de vol ou de casse, mais aussi pour être couvert en cas d’accident en trottinette électrique.

    Quel contrat choisir ?

    Même si nous ne vous le conseillons pas, vous pouvez vous contenter de souscrire une garantie responsabilité civile (minimum légal), en optant pour un contrat d’assurance trottinette électrique ou NVEI basique.

    Notez qu’en souscrivant une assurance responsabilité civile trottinette électrique, vous bénéficiez automatiquement de la garantie défense et recours en cas de litige avec un tiers suite à accident.

    À partir de 3,33€/ mois, l'assurance trottinette électrique et NVEI de Luko  vous offre la responsabilité civile obligatoire pour circuler.

    Cependant deux raisons majeures devraient vous pousser à choisir une couverture étendue :

    1. Le prix de l’engin : l’achat d’une trottinette électrique tout terrain représente un investissement plus conséquent qu’une trottinette électrique classique (700 € minimum).
    2. Le risque accru d’accidents : la pratique sur des terrains accidentés favorise le risque de chutes et donc de casse et/ou de blessures.

    Quelles garanties complémentaires souscrire en trottinette tout terrain ?

    Pour être bien protégé en ville comme à la campagne, ces garanties optionnelles vous permettront de bénéficier d’une indemnisation pour la majorité des utilisations :

    • la garantie individuelle accidents, pour être indemnisé en cas de chute ou d’accident de la circulation ;
    • la garantie dommages collisions, pour couvrir les réparations de votre trottinette électrique en cas d’accident ou de collision avec un tiers identifié ;
    • la garantie vol avec agression, qui permet le remplacement de votre trottinette électrique en cas de vol ou de dégradations suite à une tentative de vol ;
    • la garantie catastrophes naturelles en cas de dommages matériels causés par des intempéries déclarées par l’État.

    Les règles à ne pas oublier

    Rappelons déjà qu’il est interdit de rouler à plus de 25 km/heure (hors terrain privé) conformément à la réglementation relative aux engins de déplacement motorisés. Le cas échéant, vous devez immatriculer votre véhicule pour rouler au-delà de la vitesse autorisée.

    Signalons également que vous n’êtes autorisé à circuler que sur les pistes cyclables et les chaussées limitées à 50 km/heure. La circulation hors agglomération est donc interdite à l’exception des bandes cyclables et voies vertes.

    Les équipements obligatoires en trottinette électrique tout terrain

    Comme pour les trottinettes électriques classiques, la législation impose d’être équipé de :

    • feux de position avant et arrière ;
    • d’un système de freinage (au moins un frein) ;
    • de dispositifs rétroréfléchissants latéraux et arrière (catadioptres) ;
    • d’un klaxon ou avertisseur sonore ;
    • d’un vêtement réfléchissant pour la conduite nocturne.

    Il est également recommandé de porter un casque et des protections adaptées (genouillères, coudières, etc.) lorsque vous circulez en trottinette électrique, particulièrement pour une utilisation tout terrain.

    Les sanctions en cas de non-respect de la législation NVEI

    Sachez que si vous ne respectez pas les règles imposées, vous vous exposez à des sanctions financières :

    • une amende de 35 € en cas de non-respect des règles de circulation ;
    • une amende de 135 € en cas de circulation sur un trottoir ;
    • une amende de 1500 € en cas de vitesse supérieure à 25 km/h.

    Cet article a été confectionné avec beaucoup de soin et d’attention par nos experts afin de vous offrir un éclairage sur le monde de l’assurance. Néanmoins, celui-ci n’a pas vocation à se soustraire aux conseils de professionnels juridiques et immobiliers.